Made in 21

Revazul vend son France-Portugal

Une entreprise française, qui se crée en France, parce que le Portugal a fait évoluer sa fiscalité. L’idée peut paraître incongrue. Elle a pourtant guidé le projet que porte, depuis un peu plus d'un an, Sylvie Das Dores.

A 42 ans, la jeune cheffe d’entreprise installée à Etaules a sauté le pas, avec une enseigne dont le nom seul est une invitation au voyage : Revazul. Son objet : "conseiller, assister et accompagner les retraités qui souhaitent s’installer au Portugal et, surtout, leur faciliter les démarches", détaille-t-elle.

De fait, depuis le 1er janvier 2013, le Portugal a un argument de choc, pour séduire les retraités. Une circulaire, qui simplifie l'octroi du statut de résident non habituel (RNH), "permet aux Français d’être exonérés d’impôts sur leur pension pendant 10 ans". Cependant, les procédures sont relativement longues, indique Sylvie Das Dores, qui propose de guider pas à pas les candidats à l’expatriation. Elle a obtenu, pour son projet, le prix (remis par la CCI21) de l’entrepreneuriat au féminin.

Préparer son départ

Première étape : définir le projet de vie – pour ensuite trouver un bien immobilier dans une région ou dans une ville qui corresponde aux attentes. Revazul s’appuie sur un réseau d’agences immobilières qu’elle a constitué au Portugal. Parallèlement, en France et au Portugal, l’entreprise a recours à un conseil juridique et fiscal, qui permet aux futurs RNH de préparer, dans les règles, leur départ.

Deuxième étape : Revazul assiste ses clients dans les démarches administratives, qui demandent de fournir un certain nombre de documents dans des délais très encadrés. Elle propose également, à l’heure où la perspective du départ se précise, une initiation à la langue. "Le but est de pouvoir se débrouiller dans les situations de la vie quotidienne, à la boulangerie ou au magasin", précise Sylvie Das Dores.

La dirigeante de Revazul était, avant sa reconversion, formatrice en langue dans les organismes de formation privés de Dijon. Grâce à Revazul, elle garde un pied dans la pédagogie, tout en tissant des liens rapprochés avec un pays pour lequel elle a un attachement fort. Si fort qu’à 19 ans elle a quitté la capitale de Bourgogne pour aller y faire ses études.

 

Contact

06.15.19.75.43 - www.revazul.fr/