Made in 21

Loiseau renforce son ancrage local

Le groupe Bernard-Loiseau continue de développer son site de Saulieu, avec l'ouverture l’été 2017 de La Villa Loiseau des Sens. Prochaine étape: renforcer l'activité de l'établissement dijonnais, Loiseau des Ducs, en y développant un concept hôtelier nouveau.

 

"Diversifier la clientèle" en développant une offre plus large: c'est le pari tenu par le groupe Bernard-Loiseau qui, à Saulieu, s'est doté en 2017 d'un nouvel espace: "La Villa Loiseau des Sens". Soit 1.500 mètres carrés, sur trois niveaux, dédiés au bien-être. L'ensemble, conçu par l'agence d'architectes Correia, possède un accès indépendant du Relais Bernard-Loiseau "pour bien marquer qu'il est accessible à tous et pas seulement aux clients de l'hôtel ou du restaurant", souligne Ahlame Buisard, la directrice générale du groupe (par ailleurs élue CCI21). Il est doté d'un spa haut-de-gamme (dont un spa privatif), d'un restaurant orienté santé-plaisir dont les tarifs se veulent accessibles à tous (avec un premier menu à 32 euros servi midi et soir) et d'un espace de séminaires.

Six mois après l'ouverture, "nous avons gagné une nouvelle clientèle qui vient de la région, Auxerre et Avallon par exemple, pour qui le restaurant gastronomique paraissait inaccessible, explique Ahlame Buisard. Nous avons également gagné des touristes étrangers (suisses, belges, allemands…) qui viennent parce qu'ils recherchent un séjour bien-être et détente haut de gamme avec des installations aqua-ludiques dernier cri. Et puis, il ne faut pas le négliger, ces prestations complémentaires permettent de fidéliser les clients qui, nous l'avons vu l’été dernier, prolongent leur séjour alors qu'ils n'avaient prévu de rester qu'une nuit au départ."

Boutique hôtel en projet

Autour de ce projet, le groupe Loiseau a fédéré de nouveaux prestataires locaux, ainsi qu'il l'a toujours fait. Le restaurant de La Villa Loiseau des Sens, ainsi, ne compose ses menus qu'avec des produits locaux (dont 80% sont bios). L'espace séminaires mobilise, à la demande des clients, des prestataires externes eux aussi locaux (yoga, équitation, théâtre…). Cet ancrage territorial est un "choix fort que nous avons également fait pour le chantier de La Villa Loiseau des Sens" (6 millions d'euros d'investissements), souligne Ahlame Buisard: "Nous avons privilégié les entreprises de la région".

Le groupe Bernard-Loiseau, ainsi, affirme son appartenance à un territoire, la Bourgogne-Franche-Comté. "Si nous communiquons mieux sur ce qu'est cette région, sur sa diversité (on peut y faire du ski et nager dans les lacs!), nous drainerons plus de monde encore", avance la directrice générale. Le groupe Bernard-Loiseau, en tout cas, a joué de cette diversité pour se développer –en s'implantant d'abord à Beaune (en 2007) puis à Dijon (en 2013). Sur chacune de ses adresses, il a développé une offre adaptée au contexte et aux attentes des clients, en fonction aussi des opportunités qui s'offraient à lui. A Dijon, il a ainsi repris un bar à vin qui jouxte son établissement, tandis qu'il prévoit d'y ouvrir (dans les deux ou trois ans ans) une "boutique hôtel": un petit hôtel qui serait composé de quatre suites équipées d'un coin cuisine. "Le but est de développer à Dijon, non pas une offre déjà vue, mais une offre nouvelle", souligne Ahlame Buisard. Parce que plus une ville offre une diversité de propositions, plus elle est attractive.

 

En savoir plus
http://www.bernard-loiseau.com/fr/