Made in 21

Le 1er réseau de transport de proximité ?

Puissance et souplesse: Aurélien Celestrano semble avoir capitalisé sur les qualités qui font le bon bowliste. Après avoir terminé 4e aux championnats de France jeunes en 2007, il poursuit la compétition sur un autre terrain, celui de l'entrepreurariat. Son ambition – qu'il partage avec son associé Jéméry Tuzza – est de s'imposer sur le marché du transport d'objets hors gabarit, avec www.trouvetontransport.com.

 

Depuis l'ouverture du site internet trouvetontransport.com, en avril 2014, sa start-up a pris en charge des objets aussi insolites que des chaises d'arbitre de tennis ou des cages de foot, dont une majorité provient d'une acquisition sur le Bon Coin. En termes de volume, "nous partons de la palette mais nous allons jusqu'au déménagement", détaille Aurélien Celestrano.

Comment ça marche? "Notre site recense toutes les demandes de transport. En face, nous travaillons avec des transporteurs professionnels (expressistes, coursiers, déménageurs, transporteurs indépendants au volant de leur propre camion…) qui, plutôt que de remonter à vide, viennent se sourcer sur notre site." De manière anonyme, ils répondent aux demandes (elles-mêmes anonymes), en soumettant leur devis. "Le prix proposé n'est connu que du client, il n'apparaît pas sur le site, pour éviter la guerre des prix", souligne Aurélien Celestrano, diplômé d'une école de commerce (l'Ecema à Lyon). Aujourd'hui, trouvetontransport.com travaille avec 300 transporteurs, partout en France. L'objectif: multiplier leur nombre par dix. "Ce sont nécessairement des entreprises assez souples qui correspondent à notre clientèle, elle-même assez souple" (sur les conditions et les horaires de la livraison notamment).

Un frigo en covoiturage

Souplesse: le premier des maîtres-mots est lâché. La puissance? C'est celle offerte par internet qui permet, depuis Dijon où se situe le siège de l'entreprise, de rayonner partout en France. Ces trois derniers mois, en juin, juillet et août, trouvetontransport.com a collecté 1.500 demandes. De fait, grâce à ce site, déplacer un meuble sur toute la France coûte moins de 100 euros, soit moins qu'un aller-retour qui – par ailleurs – prend du temps. L'entreprise, elle, se rémunère à hauteur de 10% du prix demandé par le transporteur (avec un taux dégressif lorsque le volume transporté est important).

"Nous souhaitons ouvrir le concept au transport d'objets par les particuliers", précise Aurélien Celestrano, interrogé sur les perspectives de développement. "Notre objectif est de devenir le premier réseau de transport de proximité grâce à une application mobile qui devrait être lancée en mars 2016." Un exemple: "Vous êtes à la Toison d'Or, vous achetez un frigo mais, pour le ramener chez vous à Beaune, le vendeur vous propose de louer un camion. Sauf que, sur le parking, il y a quelqu'un qui a de la place et qui a prévu de rentrer lui aussi à Beaune. L'idée est de mettre en relation ces personnes". Autrement dit: d'ouvrir le covoiturage à un autre genre de passagers.

 

 

Photo CCI21-AC