Made in 21

La Burgonde joue sur la fibre régionaliste

La petite entreprise créée par Nathalie Jacquey propose déjà 300 références de produits à l’effigie de la Bourgogne, qui séduisent les touristes comme les gens d’ici.

Fière d’être bourguignonne, Nathalie Jacquey l’est à double titre. D’abord parce qu’elle l’affiche sans complexes sur les t-shirts, les tabliers, les verres, les émaux ou les bonnets qu’elle propose à la vente depuis un an. Ensuite, parce que ses produits aux couleurs de la région, elle en confie la conception et la fabrication à des entreprises bourguignonnes, dans la mesure du possible. C’est le dessinateur dijonnais Laurent Battistini qui a croqué la plupart des petits personnages qui trinquent. Les photos sont du studio Images & Associés. Les bijoux viennent de Reulle-Vergy, les cartes postales de Beaune et les mugs sont carrément "maison". Quant à la commercialisation, elle est assurée bien sûr par des boutiques du cru : offices de tourisme, magasins de cadeaux, cavistes, au total une soixantaine d’adresses en Côte-d’Or mais aussi en Saône-et-Loire et dans l’Yonne.
"Je voulais m’inspirer du concept À l’aise Breizh qui fait fureur en Bretagne, raconte Nathalie Jacquey, fondatrice de la société La Burgonde. Jouer sur l’identité régionale pour séduire aussi bien les habitants que les touristes." Cette ancienne responsable commerciale, passée par l’agroalimentaire, le cadeau ou le service aux seniors, a fini par sauter le pas de la création d’entreprise "le 15 octobre 2014". Le temps de concevoir des produits "élégants mais surtout pas kitsch" puis de trouver ses fournisseurs, et elle lance sa première collection. Avec un certain succès, même si, reconnaît-elle, elle n’a pour l’instant pas réussi à se verser de salaire, préférant tout réinvestir dans le stock et le développement de l’entreprise. Pour sa collection de fin d’année, Nathalie Jacquey propose pas moins de 300 références, en deux illustrations : "Fier d’être bourguignon" ou "Ban bourguignon".

 

Contact
www.la-burgonde.com