Jeunes & Entreprises

L’ESC Dijon devient la Burgundy School of business

Installée au centre-ville, l'ESC Dijon Bourgogne–qui prend officiellement à compter de ce jour le nom de "Burgundy School of business"– connaît une campagne de travaux inédite, qui va mobiliser 7,5 millions d’euros*. C’est donc au milieu des travaux, entre tranchées et échafaudages, que les étudiants ont fait leur rentrée.

Outre la rénovation et la mise aux normes d’accessibilité des locaux, deux nouveaux bâtiments vont sortir de terre. Le premier hébergera la School of wine and spirits business qui, créée en 2013, aura désormais un bâtiment dédié, doté de laboratoires et  de salles de dégustation. Le second hébergera un nouvel espace d’accueil et de vie de l’école qui sera ouvert 24 heures sur 24 pour accueillir, notamment, la vie associative de la BSB.

"Il nous manquait par ailleurs un espace d’accueil, physique, pour répondre à un autre enjeu : celui de l’entrepreneuriat", précise Stéphan Bourcieu, le directeur de l’école. La BSB a donc acquis cette année un bâtiment, à 100 mètres de l’école, cour Fleury. C’est là qu’elle installe son incubateur où les étudiants peuvent, avec le soutien de l’école, travailler à leur projet de création d’entreprise. "Aujourd’hui, une dizaine d’étudiants sont en incubation, mais ce chiffre est en croissance", souligne Stéphan Bourcieu,

La BSB propriétaire de son patrimoine

La Burgundy School of business est actuellement la seule école en France, avec HEC, à avoir obtenu la pleine propriété de son patrimoine immobilier. C’est ce qui lui permet aujourd’hui de réaliser ces investissements grâce auxquels elle va poursuivre son développement. La CCI, en cédant des locaux dont la valeur a été estimée à 10 millions d’euros, reste cependant fortement engagée aux côtés de l’école. Son apport est valorisé sous forme de capital dans l’école qui déposera ses nouveaux statuts en novembre.

La BSB devient une EESC (établissement d’enseignement supérieur consulaire). L’équivalent d’une "SA à objet éducatif", au capital de 11 millions d’euros, traduit Stéphan Bourcieu. Et de résumer : "On change de coquille (avec les travaux), on change de nom, en même temps que l’on change de dimension concurrentielle". La BSB n’a cessé de progresser dans le classement des écoles et dans le nombre des candidats à ses formations. Elle a connu la plus forte progression au classement international Financial Times 2016 des meilleurs Masters en Management, se plaçant 67e avec un gain de 9 places en un an. Et elle accueille cette année 2.443 étudiants, contre 1 998 en septembre 2014, et 1100 en 2006. Implantée non seulement à Dijon, mais aussi à Lyon, Beaune et Paris, la BSB essaime en développant des programmes dans des villes emblématiques, au marché porteur, et qui valorisent d'autant mieux l'image du berceau de l'école.

 

 * L’école emprunte 3 M€ tandis que les collectivités apportent des subventions : 2 M€ pour le conseil régional, 1,5 M€ pour la CCI 21 et 1,5 M€ pour le Grand Dijon.